Saison 18-19

Les voix de la danse

Entretien avec Sara Baras, chorégraphe, par Tania Rutigliani.

Le flamenco est un art présent de manière internationale mais profondément ancré dans la tradition espagnole. Comment encourageriez-vous un spectateur, novice dans cet art, à venir découvrir Voces
Même si cette danse présente de nombreuses difficultés techniques, dues à la richesse musicale et la variété qui la compose, c’est avant tout un art qui parle de passion. Le flamenco est sans frontières, qu’elles soient géographiques, linguistiques ou d’âge. Cette fusion entre les émotions et la passion permet de s’immerger dans ce spectacle, peu importe qui l’on est ni d’où l’on vient.

Voces emporte le spectateur à travers les différents styles de flamenco et les danseurs qui ont marqué cet art. Est-ce uniquement un hommage ?
D’une part, Voces est un hommage aux maîtres qui ont marqués l’histoire de cette danse. Leur influence est immense. L’un de leur plus précieux conseils étant de découvrir notre propre « Voix », en explorant la leur. Voces raconte le respect et l’admiration que je ressens, comme tant d’autres danseurs, pour Paco de Lucía, Camarón, Antonio Gades, Enrique Morente, Moraíto et Carmen Amaya ces maîtres qui ont fait découvrir le flamenco  au monde entier. D’autre part, tout en nous enseignant le respect des traditions, ces figures nous ont fait prendre conscience que notre propre personnalité et notre expérience personnelle nourrissent cette danse et la rendent différente. Voces ce n’est pas uniquement la voix de mes maîtres, mais aussi la mienne. 

Le flamenco, toute votre vie ?
Le flamenco est une grande part de ma vie, cependant j’aime l’art sous toutes ses formes et je me consacre également à d’autres activitées. L’un de mes projets phare est le soutien que je porte à l’association « Mi princesa Rett ». Celle-ci se consacre à la recherche concernant les enfants atteints du syndrome de Rett (une maladie génétique touchant essentiellement des jeunes filles et provoquant un polyhandicap sévère). J’essaie d’aider l’association à sensibiliser le public à cette maladie et à trouver des fonds pour la recherche d’une thérapie.

Voces de Sara Baras, du 21 au 25 février 2018 à l'Opéra des Nations

En savoir plus