Rappel : en janvier 2019, les spectacles ont lieu à l'Opéra des Nations + d'infos

Grand Théâtre de Genève
© GTG / Aurélien Bergot
Baryton

Laurent Naouri


© Bernard Martinez

Engagé par maintes scènes internationales, Laurent Naouri possède un vaste répertoire comprenant une quarantaine de rôles, du baroque jusqu’aux opéras contemporains. Plusieurs incarnations vont marquer sa carrière, les Quatre Vilains (Les Contes d’Hoffmann) à Paris, Madrid, Orange, Zurich, Milan, Barcelone, Munich et New York, Golaud (Pelléas et Mélisande) à Paris, Glasgow, Salzbourg, Berlin, Madrid, Barcelone, Aix-en-Provence, le Comte Almaviva (Le Nozze di Figaro) à Aix-en-Provence et Tokyo, Falstaff à Lyon, Santa Fe et Glyndebourne, Pandolfe (Cendrillon) à Barcelone et New York, Germont (La Traviata) à Santa Fe, Tokyo et Dallas, Méphistophélès (La Damnation de Faust) et Ruprecht (L’Ange de feu) à Lyon. À l’Opéra national de Paris, il est aussi salué pour le rôle-titre de Trompe-la-Mort de Luca Francesconi. En 2017-2018, il interprète les Quatre Vilains pour l’ouverture de la saison du Metropolitan, avant d’y chanter Pandolfe, il est Don Gaspar (L’Ange de Nisida) au Royal Opera House. Il vient d’interpréter le Grand Prêtre au Metropolitan et Germont en concert au Théâtre des Champs-Élysées. Parmi ses projets : Golaud à Helsinki, la Messe en si mineur de Bach à la Philharmonie de Paris, Méphistophélès à Manchester sous la direction de Mark Elder, Sharpless (Madama Butterfly), les Quatre Vilains et le Roi Ignace (Yvonne, princesse de Bourgogne de Boesmans) à l’Opéra de Paris et Tomski (La Dame de pique) à La Monnaie..

Au Grand Théâtre de Genève :
Orphée aux enfers (Jupiter) 97-98, Eugène Onéguine (rôle-titre) 01-02, récital avec Natalie Dessay 14-15, Così fan tutte (Don Alfonso) 16-17.

À retrouver dans

Dramma giocoso en 2 actes de Gaetano Donizetti, du 21 décembre 2018 au 3 janvier 2019

En savoir plus