Grand Théâtre de Genève
© GTG / Aurélien Bergot
Décorateur

Thibaut Fack


© DR

Thibaut Fack étudie la harpe et le piano, ainsi que la danse contemporaine et la danse classique au Conservatoire de Châtillon (1992), avant d’étudier l’architecture d’intérieur à l’École Boulle à Paris. Il intègre l’École du Théâtre national de Strasbourg, sous la direction de Stéphane Braunschweig. Il travaille notamment avec S. Marzolff, P. Dutertre, M. Adam, P. Albert, Y. Kokkos, Ph. Lacoue-Labarthe, P. Cauchetier, P. Strosser, T. Vancraenenbroeck, A. de Dardel, D. Jeanneteau, L. Lagarde, S. Braunschweig et Y.-J. Collin. À la sortie de l’école, il participe aux créations d’Olivier Py et Pierre-André Weitz en tant qu’assistant à la scénographie (Le Soulier de satin, La Jeune Fille, Le Diable et le moulin, L’Eau de vie, Les Vainqueurs, L’Orestie et Les Contes d’Hoffmann). Au théâtre, il signe la scénographie des spectacles de P. Ascaride, M. Cerda, J.-F. Peyret, Y. Beaunesne, J.-Ph. Salério, N. Ducloux et P. Mechanick,  N. Kerzsenbaum, C. Backès, Thomas Jolly (Le Radeau de la Méduse) et de toutes les créations de Julia Vidit. À l’opéra, il crée les décors et les lumières de Chantier Woyzeck d’Aurélien Dumont et de 100 miniatures de Bruno Gillet, mis en scène par Mireille Laroche, avec la compagnie Les Brigands, trois ouvrages d’Offenbach, Croquefer et L’île de Tulipatan, mis en scène par Jean-Philippe Salério et La Grande-Duchesse de Gérolstein, mis en scène par Philippe Béziat, ainsi que les décors d’Eliogabalo de Cavalli au Palais Garnier, mis en scène par Thomas Jolly. En 2007, à l’occasion du Festival Berthier, il met en scène Woyzeck/Woyzeck d’après Berg et Büchner à l’Odéon Théâtre de l’Europe. Prochainement, il signera les décors de La Sirène d’Auber, mise en scène par Justine Heynemann au Théâtre de Compiègne. 

Débuts au Grand Théâtre de Genève

À retrouver dans

Opéra-comique en 3 actes de Jacques Offenbach
Du 3 au 20 novembre 2017 à l'Opéra des Nations

En savoir plus