Horaires d'ouverture exceptionnels de la billetterie durant les fêtes : en savoir plus.

Grand Théâtre de Genève
© GTG / Aurélien Bergot
Mezzo-soprano

Héloïse Mas


© DR

Après avoir étudié le piano et l’orgue, Héloïse Mas intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon où elle obtient son Master en chant en 2015, mention très bien à l’unanimité avec les félicitations du jury. Choisie par l’ADAMI comme
2014 « Révélations Talents Classiques », elle participe au festival Pablo Casals de Prades en 2014, et fait partie du concert des Révélations aux Chorégies d’Orange en 2015. Elle fait ses débuts londoniens en 2015 lors du Concert pour le Jour de l’Europe, à Saint John Smith Square. Elle est rapidement invitée à se produire sur scène et fait, en 2013, ses débuts à l’Opéra national de Lyon dans le rôle de Sœur Mathilde des Dialogues des Carmélites, période pendant laquelle elle participe à l’enregistrement de l’album de Joyce DiDonato, Stella di Napoli. En 2014, elle fait ses débuts à l’Opéra national de Montpellier en Lazulli (L’Étoile) et participe à la production 2014 du European Opera Centre à Liverpool, où elle chante Dorabella (Così fan tutte). On a pu l’entendre dans Roméo et Juliette (Stéphano) à Oman avec l’opéra de Monte-Carlo, Orlando paladino (Alcina) à Fribourg et Lausanne, La Périchole (rôle-titre) au festival de Saint-Céré et d’Antibes, Don César de Bazan (Lazarille) avec les Frivolités Parisiennes, à Compiègne et Reims, lors d’une invitation du Morocco’s Solar Festival et un récital Duparc à Mont-de-Marsan, dans Rigoletto (Maddalena) à Nice, dans la création Why should I give up my fun? de Susannah Self à Vienne, dans Faust (Siebel) à Monte-Carlo et Le Roi Carotte (Robin Luron) à Lille. Parmi ses projets : Barbe-Bleue (Boulotte) à Lyon.

Au Grand Théâtre de Genève : Fantasio (Flamel) et Figaro-ci, Figaro-là (Artiste lyrique) 17-18. 

À retrouver dans

Carmen, opéra-comique en 4 actes de Georges Bizet

Du 10 au 27 septembre 2018 à l'Opéra des Nations

En savoir plus