Grand Théâtre de Genève
© GTG / Aurélien Bergot
Contralto

Marie-Nicole Lemieux


© Denis Rouvre

Marie-Nicole Lemieux est née en 1975 au Québec où elle fait ses études au conservatoire de musique de Chicoutimi puis à Montréal. En 2000, à l’âge de 24 ans, elle remporte le Prix de la Reine Fabiola à Bruxelles ainsi que le Prix spécial du Lied au Concours musical international Reine-Élisabeth-de-Belgique. Elle débute sa carrière par la musique baroque (Orphée de Gluck, Giulio Cesare, Ariodante, Orlando Furioso, Salomon, Theodora...). Rapidement, l’évolution de sa voix lui permet d’aborder le répertoire français du XIXème siècle (Les Troyens, Pelléas et Mélisande, Samson et Dalila, Carmen...), Rossini (Guillaume Tell, Tancredi, L’Italiana in Algeri...) ou encore Verdi (Falstaff, Il Trovatore, Un ballo in maschera...). En parallèle de sa carrière scénique, elle est également invitée à chanter le grand répertoire symphonique avec des orchestres prestigieux (l'Orchestre national de France, l'Orchestre Philharmonique de Radio France, The Academy of Ancient Music, l'Orchestre Philharmonique de Rotterdam, le London Philharmonic Orchestra, le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, l’Orchestre symphonique de Singapour, l'Orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg, et bien d’autres encore outre-atlantique). Elle a chanté sous la baguette de chefs réputés, tels que Charles Dutoit, Paul Goodwin, Marc Minkowski et Michel Plasson. Elle est chaque année l’invitée de nombreux festivals internationaux en Europe et en Amérique du Nord. Sa discographie est riche et variée. Plus récemment, on a pu l’entendre notamment dans Falstaff à Londres, Vienne, Paris, Milan, Montréal et Toronto ou encore Il Trovatore aux Chorégies d’Orange aux côtés de Plácido Domingo et d’Anna Netrebko.

Au Grand Théâtre de Genève :
Récital 06-07.

À retrouver lors d'un

Samedi 28 octobre 2017 à 19h30 à l'Opéra des Nations

En savoir plus