Grand Théâtre de Genève
© GTG / Aurélien Bergot
Ténor

Maximilian Schmitt


© Christian Kargl

Maximilian Schmitt découvre sa passion pour la musique en tant que jeune membre du chœur de la Cathédrale de Regensburg. Il étudie ensuite le chant auprès d’Anke Eggers à l’Universität der Künste de Berlin et auprès de Roland Hermann. En 2005-2006, il est membre de la troupe du Bayerischen Staatsoper de Munich, puis ensuite de celle du Nationaltheater de Mannheim pour 4 saisons ; il y chante des rôles comme David (Die Meistersinger von Nürnberg), Lensky (Eugène Onéguine), Tamino (Die Zauberflöte), Don Ottavio (Don Giovanni), Belmonte (Die Entführung aus dem Serail), Ferrando (Così fan tutte) et Tito (La Clemenza di Tito). En 2012, il fait ses débuts au Nederlandse Opera en Tamino dans la production mise en scène par Simon McBurney et dirigée par Marc Albrecht. Il est Belmonte sous la direction de René Jacobs avec l’Akademie für Alte Musik Berlin (objet d’un enregistrement chez Harmonia Mundi). Il se produit aussi en concert, avec des chefs et orchestres renommés dans un répertoire allant de Monteverdi à Mozart et Mendelssohn. À ses engagements tant à l’opéra qu’en concert, s’ajoutent de nombreux récitals, notamment au Concertgebouw, au Wigmore Hall, Schlosstheater Celle et aux Schubertiades de Schwarzenberg. Parmi ses prestations récentes figurent : Pedrillo à La Scala, Don Ottavio au Wiener Staatsoper, Idomeneo à l’Opéra national du Rhin et au Ludwigsburger Schlossfestspiele, Ferrando et Daland à l’Oper Köln, Jaquino à l’Accademia di Santa Cecilia, l’Evangéliste de la Passion selon saint Matthieu et Tito au Musikfest Bremen.

Débuts au Grand Théâtre de Genève

À retrouver dans

Opera seria en 2 actes de Wolfgang Amadeus Mozart
Version de concert le dimanche 27 août 2017 à l'Opéra des Nations

En savoir plus