La billetterie du Grand Théâtre sera exceptionnellement fermée le samedi 19 août. Réouverture le lundi 21 août 2017 à 12h.

Guillaume Tell

La Troupe des jeunes solistes en résidence

Présentation

Créée au début de la saison 2009 2010, avec le soutien de la Fondation BNP Paribas, la Troupe des Jeunes solistes en résidence du Grand Théâtre de Genève se veut un tremplin pour de futurs talents. En effet, les jeunes artistes poursuivent et perfectionnent leur technique vocale, tout en faisant, pour certains, leurs premiers pas sur une grande scène, entourés de talents internationaux confirmés.

Avec le soutien de la Fondation BNP Paribas Suisse, partenaire fondateur de la Troupe des Jeunes solistes en résidence.

Les membres

Migran Agadzhanyan

Ténor

Né en 1992 dans une famille de musiciens, Migran Agadzhanyan étudie au conservatoire de musique Ippolitov-Ivanov auprès de T. D. Nikolaenko et se perfectionne auprès de Vladimir Eknadiosov, ainsi qu’auprès de Renata Scotto et de Giuseppe Sabbatini à l’opéra-studio de l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia. Il étudie aussi le piano auprès de Vladimir Mischouk et la direction d’orchestre auprès de Vladimir Altschuler au conservatoire Rimski-Korsakov de Saint-Pétersbourg. Il est lauréat de nombreux concours internationaux de piano et de chant : Concours international de piano Alexandre Scriabine à Paris (1er prix en 2003), Talents du XXIème siècle à Kiev (2ème prix), concours de piano de Pesaro (1er prix), festival pan-arménien « One nation, one culture » à Erevan (1er Prix). Il remporte aussi les concours de chant Flaviano Labò pour jeunes chanteurs à Plaisance (finaliste 2010), Grand Prix de chant de Saint-Pétersbourg (finaliste et prix du public 2010), Elena Obraztsova pour jeunes chanteurs (1er prix 2011), Plácido Domingo Operalia à Covent Garden (demi-finaliste 2015). Il gagne aussi la bourse Vladimir-Spivakov en 2007. Il dirige plusieurs orchestres symphoniques à Saint-Pétersbourg et Rostov. Parmi ses compostions figure Balade arménienne pour piano et orchestre. Il fait ses débuts à l’opéra au Mariinski sous la direction de Valery Gergiev et sur scène à l’Opéra de Rostov. Il interprète des rôles comme Cavaradossi (Tosca), Alfredo Germont (La Traviata), Don José (Carmen), Alvaro (La Forza del destino), Lensky (Eugène Onéguine) et Cassio (Otello). En 2015-2016, il est membre du Domingo-Colburn-Stein Young Artist Program à l’Opéra de Los Angeles.

Au Grand Théâtre de Genève durant saison 2016-2017 :
Scènes de la vie de bohème (Rodolfo), La Bohème (Rodolfo - doublure), Il Giasone (Demo/Volano), Orleanskaya Deva (Charles VII), Norma (Flavius).

Mary Feminear

Soprano

Native d’Auburn dans l’Alabama, Mary Feminear est diplômée de l’université Columbia et de la Juilliard School. Elle a ensuite été sélectionnée pour participer à l’Internationale Meistersinger Akademie à Neumarkt. Elle est engagée pour La Descente d’Orphée aux enfers dans une production du Gotham Chamber Opera et dans le rôle de Polinessa dans Radamisto de Händel, sous la direction de Julian Wachner et mis en scène par James Darrah. Elle se produit dans La Resurrezione (Maria Maddalena) de Händel, sous direction de William Christie et dans la Passion selon saint Mathieu à l’Alice Tully Hall sous celle de Gary Thor Wedow. Durant la saison 2014- 2015, elle interprète Pamina dans une production du Pacific MusicWorks de Die Zauberflöte, dirigée par Stephen Stubbs. Elle fait ses débuts au Seattle Opera avec le rôle-titre de Semele de Händel, sous la direction de Gary Thor Wedow. En 2015-2016, elle fait aussi ses débuts à l’Opera Omaha en Semele, avec Stephen Stubbs à la direction d’orchestre et James Darrah à la mise en scène. Projets pour 2017-2018 : Zerlina (Don Giovanni) au Grand Théâtre de Genève, Messaggiera (L’Orfeo de Monteverdi) au Pacific MusicWorks.

Au Grand Théâtre de Genève :
A Midsummer Night's Dream (Helena), Die Zauberflöte (Papagena), Falstaff (Nanetta) 15-16Manon (Javotte), Scènes de la vie de bohème (Mimì), La Bohème (Musetta), Il Giasone (Amore), Orleanskaya Deva (Agnès Sorel), Norma (Clotilda).

Melody Louledjian

Soprano

Après un 1er prix de piano, puis de chant au CNSM de Lyon, ainsi qu’à la Hochschule de Vienne, elle débute sa carrière au Grand Théâtre de Bordeaux en 2009 dans Le Balcon de Péter Eötvös. Elle incarne des rôles comme Musetta (La Bohème), le Feu, le Rossignol (L’Enfant et les Sortilèges), Elvira (L’Italiana in Algeri), Eurydice (Orphée aux Enfers), Woglinde (Das Rheingold), Waldvogel (Siegfried), la 5ème Servante (Elektra), Adèle (Die Fledermaus), Naïade (Ariadne auf Naxos), Élise (Le Dilettante), Ciboulette, la 1ère Servante (Le Nain), Oberto (Alcina), Das Fräulein (Die Gespenstersonate), Gabrielle (La Vie parisienne), Bergère (La Pastorale), Girandole (La Cour du roi Pétaud) et les Carmina burana, sur des scènes comme le Grand Théâtre de Bordeaux, l’Opéra Comique, le Bayerische Staatsoper, les opéras de Paris, Nice, Lausanne, Avignon, Nancy, Saint-Étienne, Vichy, Reims, les théâtres du Châtelet, de Reggio Emilia, de Luxembourg, les Chorégies d’Orange, l’Auditorium de Lyon et de la Radio Suisse Romande. Très à l’aise dans le répertoire contemporain, elle chante dans de nombreux festivals internationaux ; elle est régulièrement invitée par des ensembles comme l’Intercontemporain, Contrechamps, l’Instant Donné et le Klangforum. Elle se produit aussi fréquemment en récital et en concert. Parallèlement à sa carrière de soliste, elle donne régulièrement des Masterclasses à la HEM Genève, ainsi que dans plusieurs conservatoires en France. Parmi ses projets : Fantasio (La princesse Elsbeth), Le Baron Tzigane (Arsena), Cavalleria Rusticana (Lola) au Grand Théâtre de Genève, des concerts avec l’Orchestre national d’Île-de-France en janvier 2018, sa première Violetta au théâtre municipal de Laguna en juin 2018.

Au Grand Théâtre de Genève :
Concert autour d’Arthur Honegger 12-13.

Marina Viotti

Mezzo-soprano 

Après un diplôme de flûte traversière, Marina Viotti s’essaie au jazz, au gospel, au metal et, après des études littéraires (hypokhâgnes), part finalement à Vienne pour suivre des cours de chant lyrique auprès de Heidi Brunner en 2011. Elle intègre les chœurs Singverein Gustav Mahler et celui du Wiener Staatsoper. Elle fait sa première apparition en tant que soliste dans La Petite Messe solennelle, puis avec le rôle de la Récitante dans La Damoiselle élue à Milan et à Turin, sous la direction de Bertrand de Billy. En 2013, elle entre en master dans la classe de Brigitte Balleys à l’HEMU, où elle incarne divers rôles notamment dans L’Enfant et les Sortilèges, The Turn of the Screw et Le Roi David. Lauréate de nombreux concours et bourses (Migros, Mosetti), elle gagne le 1er Prix et le Prix des musiciens au concours international de chant de Mâcon en 2014, le Prix international du Belcanto au festival Rossini de Wildbad en 2015 et un 3ème Prix ainsi et celui du Cercle du Grand Théâtre lors de la dernière édition du Concours international de chant de Genève. Elle chante la partie d’alto solo dans plusieurs concerts en 2014-2015 : les Motets de Bach, Les Sept Paroles du Christ de Haydn, avec l’Orchestre de chambre de Lausanne, Die Rose Pilgerfahrt de Schumann, la Messe en Ut de Beethoven avec l’OCL, La Petite Messe solennelle de Rossini, El Amor Brujo de De Falla avec l’Orchestre de la Suisse italienne, aux festivals Solothurn Classics et Cully Classique et se produit dans son récital piano-chant De Bach à Piaf, chansons d’amour lors d’une tournée suisse et française. Elle obtient ses premiers rôles à l’Opéra de Lausanne avec la Troisième Dame (Die Zauberflöte), Mère, Tasse et Libellule (L’Enfant et les Sortilèges) et la Marchande de journaux (Les Mamelles de Tirésias) en 2015-2016. Elle fait ses débuts dans le rôle-titre d’Isabella (L’Italiana in Algeri) au festival de Wildbad en juillet 2015. Récemment, elle interprète les Kindertotenlieder avec l’OCL, Marthe de Faust à l’Opéra de Lausanne, Lucia d’Il Conte di Marsico à Barcelone, le Requiem de Verdi à Berne et Maddalena de Rigoletto à Lucerne.

Au Grand Théâtre de Genève durant la saison 2016-2017 :
Manon (Rosette), Così fan tutte (Dorabella - doublure), Norma (Adalgisa - doublure).