Christian Gerhaher
© Jim Rakete
20 mai 2019
Récital
Grand Théâtre de Genève

Christian Gerhaher

Baryton

Gerold Huber

Piano

Que l’on me tende, / Pleine de sombre lumière, / La coupe parfumée pour que j’aie le repos / Car le sommeil serait doux sous les ombres. / Dépossédé de son âme, / Il est vain de n’être plus que pensées mortelles. Ces vers, du poète romantique Friedrich Hölderlin, semblent avoir été écrits pour Robert Schumann, le plus romantique des romantiques. Sa personnalité, son inspiration, et son destin en font une figure romantique par excellence. Il entra progressivement dans un monde de souffrances et d’illuminations. En 1840, la perspective du mariage avec Clara Wieck engendre une nouvelle phase créatrice. Il compose environ 138 lieds. Ensuite, sa production se raréfie, et c’est en 1849 qu’il entame une seconde vague avec des lieds à l’atmosphère plus sombre, à la ligne mélodique plus dépouillée et avec un accompagnement pianistique plus suggestif. Son histoire d’amour avec Clara Wieck, pianiste virtuose et compositrice, fut un des plus beaux « contes de fées » du XIXème siècle.

Programme

Récital de Lieder de Robert Schumann

mai 2019
lundi 20 | 19h30
Billets de Fr. 12.- à Fr. 119.-


Représentation à la Place de Neuve.